English version


Comment est née Méditerranéennes/Mediterraneans ?



Petit historique de la revue...


En 1991, Kenneth Brown et Robert Waterhouse fondent la revue Méditerranéennes à Manchester, en Grande-Bretagne, avec le soutien de la maison d’édition Disbury Press. Les deux premiers numéros paraissent ; ils reçoivent un succès d’estime, et de nombreux éloges dans la presse. À l’automne 1992, les rédacteurs s’installent à Paris, avec le soutien du Centre National du Livre, et fondent l’Association Méditerranéennes (association régie par la loi de 1901, à but non lucratif), logée dans une location dans un premier temps, puis à la Maison des Sciences de l’Homme (M.S.H.) qui l’héberge gratuitement depuis 1996. 

En 2001, la Corse est à l'honneur dans la revue. C'est le premier contact avec les éditions Albiana.

En 2009, après un détour par Marseille (n°13), la revue revient en Corse pour s'y installer définitivement. Deux numéros concrétisent ce nouveau départ : Haifa (n°14) puis Our mothers (N°15).

 
Une ligne éditoriale sans pareil

Méditerranéennes est une revue littéraire et culturelle qui s’attache à la diversité des cultures, des populations et des expressions de la région méditerranéenne. Elle s’intéresse au monde méditerranéen, à ses particularités, à ses populations, ses lieux, à travers des « idées », des « inédits », des « images », comme le définit son sous-titre. La Méditerranée représente le cosmopolitisme, une coexistence des cultures dans un espace où l’on peut sans cesse traverser des frontières sans pour autant se sentir étranger. C’est un vecteur de différents dialogues et de cultures diverses. C’est aussi une région très passionnelle. Elle est comprise dans sa dimension relationnelle, comme un lieu composite maintenu par des liens stratégiques, historiques ou culturels ( ainsi, on considère que les pays de l’Ex-Yougoslavie font partie intégrante du bassin Méditerranéen ).

Il s’agit de proposer une arène pour le débat culturel méditerranéen et l’expression de la diversité des cultures en présence, et d’apporter du plaisir au lecteur, en lui transmettant certaines connaissances par l’intermédiaire de la littérature. La revue présente des textes variés, qui recoupent de nombreux genres : récits, témoignages, poésie, reportages, entretiens, nouvelles, analyses, lettres, extraits de romans, photographies, reproductions d’œuvres d’art plastique. L’ensemble permet d’aviver des regards multiples et riches, de révéler différents points de vue, différents intérêts, de nombreuses expériences …

Les textes sélectionnés sont à l’origine en anglais, en français, ou dans une des langues méditerranéennes , auquel cas ils sont traduits dans l’une des deux autres langues. Ceux qui sont écrits en français et en anglais sont parfois traduits, afin de permettre aux uns de mieux découvrir les propos des autres, et vice-versa. Les textes sont généralement inédits, contemporains pour la plupart, et leur qualité et leur originalité sont les premiers critères de sélection ; les auteurs sont reconnus, ou bien justement inconnus, mais dignes de reconnaissance.

 Chaque numéro porte sur un thème, ou un lieu, et cherche à présenter les auteurs, les artistes, et les idées qui le représentent le mieux, et de façon originale. Il s’agit d’informer et d’éveiller toutes sortes de lecteurs, quel que soit leur pays d’origine. Les lecteurs de la revue sont surtout français, anglais et américains, mais vivent aussi dans d’autres pays, européens et méditerranéens, et quelques uns sont même asiatiques. Le caractère bilingue de la revue est essentiel dans cette vision transnationale des activités de Méditerranéennes, ainsi que les récentes éditions en turc ou en arabe. L’association essaie de susciter des échanges culturels et intellectuels autour de la région méditerranéenne, en associant le plaisir et la connaissance. Il existe peu de projets englobant tous les pays et des cultures de la Méditerranée, qui représente pourtant un ensemble, certes très diversifié, mais cohérent.


L’objectif de l’association est de publier la revue homonyme bilingue français-anglais, devenue thématique à partir du quatrième numéro. Sa vocation est essentiellement littéraire, mais également orientée vers les sciences humaines et les arts. Il s’agit aussi de promouvoir les cultures et les littératures de la Méditerranée, en organisant des manifestations autour des thèmes étudiés dans chaque numéro. Les activités rassemblent des interlocuteurs autour d’un même sujet qui les préoccupe et les interpelle d’une manière ou d’une autre, et créent un contexte favorable au dialogue et aux échanges de tous ordres. Les manifestations culturelles prolongent la lecture de la revue, et permettent de partager un même plaisir pour un pays, une ville, un thème, ou pour la littérature. Des écrivains, des intellectuels, sociologues, politologues, anthropologues, des journalistes s’y réunissent pour renouveler et alimenter les débats sur la Méditerranée, afin d’en promouvoir les cultures, les échanges d’idées et de points de vue.



Nouveau numéro 

printemps / spring 2011 

n°15

Nos mères / Our Mothers